Quand nous vous annoncions la chute de Benoit XVI grace au Rugby

Share
Benoit XVI, victime du talent du Pays de Galles
Benoit XVI, victime du talent du Pays de Galles

Souvenez vous chers lecteurs de ce beau jour de mai 2012 où Itsgoodtobeback reprenait une étude de BigBrowser pour annoncer ni plus ni moins que la mort du Pape Benoit XVI dans les 12 mois … Cette prédiction s’appuyait sur une étude du British Medical Journal (BMJ) qui rappelait qu’à “chaque fois que le pays de Galles réalise le Grand Chelem en rugby, un pape meurt, à l’exception de 1978, année où les rugbymen gallois avaient été particulièrement brillants, et où deux papes sont morts”. Or, c’est un fait, le pays de Galles avait réalisé un Grand Chelem en mars 2012, le onzième de son histoire… en tout état de cause Benoit XVI devait disparaitre avant mars 2013 …

Le BMJ est plus précis puisqu’il explique : « Depuis 1883, huit souverains pontifes sont morts, dont cinq au cours d’une année de Grand Chelem : Léon XIII (1903), avec le Grand Chelem de l’Ecosse, Pie X (1914), avec celui de l’Angleterre, et Paul VI (1978), Jean Paul Ier (1978), et Jean Paul II (2005) avec ceux du pays de Galles. Les morts de Benoît XV (1922) et de Pie XI (1939) coïncident avec des victoires galloises, mais sans Grand Chelem »… donc finalement le lien est tenu mais en gros le grand chelem est en général mauvais signe pour la santé papale… d’ailleurs l’article du BMJ se conclue ainsi : « La théorie rugbistico-papale n’est rien de plus qu’une légende urbaine qui se fonde principalement sur deux Grands Chelems du pays de Galles dans l’histoire récente. Néanmoins,  en tenant compte des données depuis 2008, notre modèle de la théorie générale du rugby papal prédit que le pape a trois chances sur cinq de mourir cette année […]. En se fondant sur des faits historiques, nous ne pensons pas que le staff médical du Vatican puisse pleinement relâcher son attention avant l’année prochaine. »

Tout cela ressemblait donc à une vaste blague à laquelle je n’ai pas repensé jusqu’au 11 février 2013, date à laquelle Benoit XVI, provoquant la stupeur du monde catholique, annonce sa renonciation …  moins d’un an après le fameux grand chelem gallois … Il est grand temps que le Saint Siège surveille de prêt les résultats du Tournoi des six nations …

Équipe du Pays de Galles
Équipe du Pays de Galles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *