Le rendez vous des crétins : sexisme et harcèlement

Share
B1lVFJ4CMAEoWSV
#takedownjulienblanc

Oui chers lecteurs, je le sais bien, j’aurais pu écrire “le rendez vous des connards” mais ce n’est pas mon genre d’être injurieux … dès le titre d’un article. Et pourtant il s’agit bien de cela, d’odieux connards. Par exemple vous avez peut être déjà entendu parler de Julien Blanc, jeune suisse de 25 ans soi-disant “coach en séduction”… écrivait à son propos “Non seulement Julien Blanc a des méthodes douteuses pour séduire les femmes mais en plus, Julien Blanc monnaye ses méthodes douteuses pour séduire les femmes” … plus que douteuses, ses méthodes ne concernent pas la séduction ni même la drague mais le harcèlement pur et simple comme une introduction à tous les abus pouvant aller jusqu’au viol en soirée car pour notre “artiste de la drague”, si une femme ne se défend pas … c’est qu’elle est consentante alors faudrait pas se priver !

Le scandale a explosé au travers d’une vidéo mise en ligne par une féministe japonaise, dans laquelle on le voit prodiguer ses recommandations pour draguer efficacement au Japon : “Si vous êtes un homme blanc à Tokyo, vous pouvez faire ce que vous voulez”, annonce-t-il à son audience. “J’ai attrapé une fille, et elle a ri et gloussé. Tout ce que vous avez à faire pour faire retomber la pression, c’est crier ‘Pikachu’ ou ‘Pokemon’ ou ‘Tamagotchi’ ou n’importe quoi. […] Deux jours plus tard, je me baladais dans la rue, saisissant la tête des filles, comme ça, la tête sur la bite. La tête sur la bite, je crie ‘Pikachu’ avec un t-shirt Pikachu, c’était ridicule !”. A la fin de la vidéo, on le voit mettre en application sa théorie, poussant le visage de jeunes Japonaises tétanisées près de sa braguette…

On est bien loin de l’humour potache, grossier mais second degré de Rémi Gaillard ou Guillaume Pley avec leur course aux baisers. Non Julien Blanc assume son premier degré et sa poursuite de l’objectif pour lequel il est rémunéré : enseigner à des hommes comment choper à coup sur et quel qu’en soit le prix … sur ses comptes Twitter et Instagram, de nombreuses vidéos et photos étaient partagées avec un mot-clé tout à fait personnel, #ChokingGirlsAroundTheWorld (“étrangler des filles du monde entier”). Je n’ajoute pas les liens vers les comptes car les publications en cause ont été effacées et parce qu’on ne va pas non plus lui faire de la pub ! Le type va plus loin avec son blog, appelé “Pimp” (“maquereau” en anglais) où il explique “Comment détruire son bouclier de pétasse” … Parce que une fois que vous avez chopé il vous apprend à garder votre otage et là on plonge dans l’horreur absolue avec des conseils pour empêcher votre femme de quitter le connard que vous êtes avec comme outils à votre disposition : “l’intimidation, l’isolation, les enfants ou l’argent “… On bascule clairement dans le domaine de la folie et du pervers narcissique … Quoi qu’il en soit et parce que nous voulons toujours croire en l’humanité et son progrès cet odieux connard s’en est pris une belle dans la tronche en retour. La publication de la vidéo a mis tous les réseaux sociaux en émoi (comme quoi ils peuvent servir à quelque chose contrairement à ce que pense et dit la nouvelle grosse tête de RTL, Laurent Ruquier). En quelques jours Twitter s’est couvert du hashtag #takedownjulienblanc, des tumblr ont été créés et une pétition en ligne sur change a obtenu 52 000 signatures pour que ce type soit éjecté de tous les hôtels où il souhaitait faire des conférences… Cela a marché puisque plusieurs hôtels en Australie et aux États-Unis ont annoncé cesser toute collaboration avec Real Social Dynamics la société pour laquelle travaille Julien Blanc. Quelques jours plus tard c’est le groupe Accor qui annonce cesser tout collaboration.

L’odieux connard a tenté de s’expliquer sur le plateau de CNN se cachant derrière de l’humour mais sans succès… en Australie il a purement et simplement été raccompagné à l’aéroport par la police sur ordre du Ministre de l’Intérieur qui a expliqué aux médias “Il s’avère que cet individu ne promeut pas des idées politiques, il propage des comportements humiliants à l’égard des femmes, ce qui est contraire à nos valeurs, ici en Australie.” …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *