Le voile de la pudibonderie sur nos société occidentales

Share
L'affiche interdite du métro parisien
L’affiche interdite du métro parisien

Après des années de nudité triomphante et extrême pour vendre du sexe virtuel, des voitures ou des boites de chocolat, le voile de la pudibonderie est entrain de s’abattre violemment sur la société occidentale dans le cadre d’une vaste opération moralisatrice dont l’origine est à chercher dans le retour du sentiment religieux.

Il y a cette petite phrase qui trotte dans nos tête, celle d’André Malraux : “le XXIème siècle sera religieux ou ne sera pas” … Selon Michaël de Saint Cheron dans Malraux : la recherche de l’absolu, “Cette petite phrase qui a fait le tour du monde a été attribuée à Malraux, mais il la récusa. André Frossard rapporta le premier cette pseudo-prophétie dans une de ses chroniques qui fut publiée sous ce titre. L’essayiste catholique avait probablement communiqué le texte à Jean-Paul II qui le cita. Il est difficile d’affirmer que Frossard ait inventé de toutes pièces les paroles qu’il met dans la bouche de Malraux : «je n’ai jamais eu que cinq ou six conversations privées avec [lui], mais ce fut chaque fois pour l’entendre parler de religion, et je suis tout à fait sûr d’avoir été le premier à recueillir sa fameuse formule sur le XXIe siècle, que l’on déforme aussi souvent qu’on la cite. Il ne dit pas : “Le XXIe siècle sera religieux ou ne sera pas.”, mais “Le XXIe siècle sera mystique ou ne sera pas.” ce qui n’est pas tout à fait la même chose.

Le mysticisme, c’est en résumé de la pensée de Saint Augustin : ressentir le divin plutôt que de le penser. On dépasse les notions logiques pour se plonger avec délectation dans la croyance pure, celle qui ne s’interroge plus mais qui se nourrit de certitudes inexplicables, de lois surnaturelles qui ne souffrent ni la discussion ni l’approximation. Ma foi et ses règles, tu les prends telles qu’elles sont ou tu les rejettes. C’est une unité de valeurs, de croyances qui forment un corpus de loi : un mode de vie. C’est sur cette base là que naissent tous les mots en “isme” comme extrémisme ou islamisme… Pour certains comme votre serviteur, il s’agit d’un dévoiement de la parole divine, pour les autres c’est tout simplement une soumission légitime et “juste”.

Le rapport à la nudité et à sa pratique dans nos sociétés y est intimement lié. Tous les mysticismes issus des religions du Livre condamnent le sexe comme un détournement de la mission presque divine de la reproduction. Le sexe, et tout ce qui peut y mener ou y faire penser, est à leur yeux un outil dont l’unique objet est la procréation. Sa pratique en dehors de sa finalité divine est un péché. Dès lors il faut s’acharner à proscrire le sexe hors mariage et toutes les perversions sociales au premier rang desquels : la nudité assumée.

Plusieurs exemples me sautent aux yeux dans l’actualité de ces deniers jours : Une jeune femme a raconté sur son compte Twitter une expérience vécue à Londres il y a quelques jours. Alors qu’elle prenait le thé en famille au luxueux hôtel Claridge, elle a commencé à allaiter son bébé de 12 semaines. C’est alors qu’un serveur est venu la voir, serviette en main, lui demandant de se couvrir pour respecter le règlement de l’établissement. Cachez ce sein que je ne saurais voir … Le 31 mars 2012, déjà,  à Paris, une jeune mère allaitant son nourrisson dans une boutique de cosmétique a été priée de sortir au motif que la scène était “choquante et indécente”. Sur une autre photo postée sur la page « Black Women Do Breastfeed » on voit une jeune étudiante en tenue de diplômée au milieu de ses camarades de promotion. Sur cette page pro-allaitement, les femmes se félicitent de cette initiative. «Félicitations Maman ! N’est-ce pas beau ? », peut-on lire en légende. «Il n’y a rien de plus naturel que de donner le sein à son enfant, commente Jessica. Cela devrait être complètement normal de le faire en public» Mais la photo a aussi engendré de nombreuses remarques négatives. «Quooii ? Quelqu’un d’autre que moi pense que c’est plus bizarre que cool ?», s’interroge une autre internaute Chilonda Burns. «Je suis complètement pour l’allaitement, explique une jeune femme sur Twitter. Mais à une cérémonie de remise de prix, c’est complètement inappropriée»… inappropriée aussi la photo du mannequin  Natalia Vodianova qu’elle partage sur son propre compte Instagram la montrant nue allaitant son fils Maxime.

Le streaker du 29/11
Le streaker du 29/11

La censure finit par faire son grand retour dans notre pays considéré pourtant par tous les anglo-saxons comme celui au mieux de la bagatelle, au pire de la luxure et notamment dès qu’il s’agit des faubourgs du gai Paris … Dans les tunnels de notre métro pourtant le sexe n’a plus sa place même si son apparence est chaste et artistique. Tel un facebook censurant “l’origine du monde”, la RATP censure des campagnes de pubs jugées inappropriées… C’est ainsi qu’en mai 2013, Metrobus, la régie publicitaire de la RATP, a interdit l’affiche d’une pièce de théâtre au prétexte qu’elle présenterait un “sexe dénudé” de femme : “La posture de la femme (jambes écartées) associée à la visualisation de son sexe dénudé est susceptible de heurter la sensibilité, choquer ou même provoquer le public en propageant une image de la personne humaine portant atteinte à la décence […] Le recadrage de l’image afin de ne plus voir le sexe nu de la femme pourrait être envisagé pour permettre la diffusion de ce projet sans qu’il suscite de réactions …” Selon Stéphane Rose, auteur de la Défense du poil, le sexe est absent de l’affiche : “Déjà, je vois une main, car l’affiche est centrée dessus. Ensuite, si j’approfondis, je vois un bout de cuisse, de ventre, et quelques poils pubiens vraiment très discrets. Rien qui ne relève de l’organe génital, par le moindre petit bout de lèvre, ne parlons même pas d’orifice ou de muqueuse, rien de tout ça, pas la moindre trace de sexe, donc. Tout juste, et encore vu de profil, un ticket de métro, c’est donc d’autant plus un comble qu’il ait été censuré par la RATP !

Chez les hommes, les problèmes liés à la nudité sont plus limités : il s’agit de ne pas montrer la zone du bassin … Et alors que les rugbymen du monde entiers se retrouvent à poil prenant des postures clairement tendancieuses sur leur calendrier dont la publicité est affichée partout …Le 29 novembre dernier, lors d’un match entre Toulouse et Grenoble, à Ernest-Wallon, deux “streakers” ont fait irruption sur la pelouse à la 79e minute de jeu, répondant à une tradition très british … Un streaker est d’après wikipédia un personnage nu apparaissant en général devant un public, à une conférence, ou tout autre évènement où l’attention d’un grand nombre de personnes sera concentrée en un point précis. En général, le streaker, homme ou femme, sera intégralement nu, et son apparition sera brève. Le 29 novembre il s’agissait de deux jeunes joueurs de rugby qui dans les tribunes se sont mis nus puis ont traversé le stade pendant un arrêt de jeu (Voir vidéo ci-dessous)… rien de bien méchant dans cette blague de potaches qui n’a pourtant pas fait rire du tour Ligue nationale de rugby n’a pas rigolé. Ils ont été vite interceptés par la sécurité et placés dans une salle du stade. Puis, ils ont été placés en garde à vue où ils sont restés 1 h 30.  Le pari que se sont lancé ces jeunes de passage à Toulouse a finalement mal tourné. Ils seront convoqués ultérieurement et risquent «au maximum 15 000 euros d’amende et un an de prison»… pour avoir montré leurs fesses sur un stade …

Deux poids deux mesures … ou valse hésitation des autorités sur les règles à appliquer. Comment trouver le juste milieu pour traiter de la nudité en droit ? On interdit une affiche publicitaire dans le métro pour une pièce de théatre mais on ne fait rien contre les publicité de téléphone rose qui cachent derrière une paire de seins une véritable extorsion de fonds…  On condamne deux jeunes qui se baladent fesses à l’air sur un stade alors qu’on traite en héros les joueurs qui sont sur le même terrain et qui posent à poils dans les magazines … gare à la cocotte minute … quand elle est sociétale, l’explosion du couvercle est toujours d’une violence difficilement imaginable…

4 thoughts on “Le voile de la pudibonderie sur nos société occidentales

  1. Bon je n’ai pas lu l’article mais en quoi est ce malsain? Y a pas plus naturel et SAIN justement!!que de nourrir son bébé

      1. Moi je me suis jamais posée la question…surtout que l’allaitement c’est à la demande. Hors de question de laisser patienter bébé sous prétexte que certaines âmes pudibondes puissent hoqueter au blasphème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *