Yamina Benguigui : la vraie scandaleuse du conseil de Paris

Share
Yamina Benguigui
Yamina Benguigui

Ce qui est bien quand on n’exerce aucune responsabilité politique, c’est qu’on peut dire ce que l’on pense sans s’inquiéter des agacements que cela peut susciter. Ainsi, malgré l’affection que je peux porter à l’action de la majorité municipale parisienne, à sa chef et à certains de ses adjoints et/ou maires d’arrondissements, je ne peux m’empêcher de leur dire à quel point je suis scandalisé de leur responsabilité politique et morale dans un scandale lui-même politique, juridique, moral et humain. Ce scandale, il a un nom : Yamina BENGUIGUI.

Ce scandale, il a un passif : élue au Conseil de Paris dans le XXème arrondissement en 2008 et désignée par Bertrand Delanoë adjointe au maire de Paris en charge des droits de l’homme et de la lutte contre les discriminations la même année, Ministre déléguée aux Français de l’étranger et à la Francophonie pendant 1 mois en 2012 puis Ministre déléguée à la Francophonie jusqu’en 2014, Madame Benguigui est expurgée du Gouvernement en mars 2014.

La raison est simple, dans le courant du mois de mars, l’hebdomadaire Marianne révèle que la ministre a oublié de déclarer qu’elle était depuis 2005 copropriétaire d’une société anonyme de droit belge, G2, holding actionnaire à 99 % de sa société de production Bandits Productions. Première victime du syndrome de « phobie administrative » désormais célèbre dans la classe politique, elle aurait également omis de déclarer avoir vendu ses parts (20 % du capital total) en janvier 2014 pour 430 000 euros. Le 2 mars 2014, à quelques jours des élections municipales, le parquet de Paris décide d’ouvrir une enquête préliminaire sur ses déclarations de patrimoine, enquête confiée à l’Office central de lutte contre les infractions financières et fiscales (OCLCIFF).

Quelques temps avant l’élection municipale de mars 2014, votre serviteur a eu l’occasion de s’étonner auprès de Rémi Féraud, maire du Xème arrondissement, de la présence de Yamina Benguigui sur la liste d’Anne Hidalgo dans ce même arrondissement qui plus est en position éligible au Conseil de Paris. Cet étonnement était le fait non seulement que cette dame était clairement une parachutée dans le territoire mais également une nuisance politique majeure. Elle avait de 2008 à 2012 marquée d’un désintérêt flagrant son arrondissement d’élection et s’était signalée à la Mairie de Paris par une attitude de starlette en décalage total avec ses missions et ses fonctions.

Sa nomination en tant que Ministre par François Hollande, bien que mystérieuse pour ce qui est des compétences attendues par le Président de la République chez les gens qu’il nomme ministre, ne pouvait être vécue que comme un grand soulagement par la Mairie de Paris et surtout par Anne Hidalgo en pleine préparation de la campagne de mars 2014.

Comprenez bien alors ma surprise et pour tout dire ma frustration quand je découvre en 4ème position sur la liste de Rémi Féraud le nom de Yamina Benguigui. Pour cette place, la majorité municipale avait de nombreuses candidates potentielles et de grande qualité. Des femmes issues d’environnements politiques et professionnels différents, de gauche et du centre, du monde associatif ou social… Toutes écartées pour faire place à l’apprentie réalisatrice et ministre Yamina Benguigui !

Quand explose le scandale Benguigui dans la presse au début du mois de mars, le mal est fait. Celle qui n’est pas encore maire de Paris lui demande de se retirer trois jours seulement avant le second tour. … sans succès. La candidate sait déjà qu’elle ne sera plus ministre après le scrutin et refuse de lâcher son futur mandat dans un arrondissement acquis à la gauche. Entre les deux tours pourtant les socialistes avaient une nouvelle occasion d’écarter la candidate du conseil de Paris. Elle est rétrogradée de la 4ème à la 6ème place, la dernière éligible pour une femme sur cette liste. Il aurait été possible de la positionner à la 8ème au profit par exemple d’Olga Trostiansky… mais non, la candidate socialiste fragilisée par un 1er tour moins bon qu’espéré ne veut pas d’un scandale dans sa campagne … il faudra attendre le lendemain du scrutin pour qu’Anne Hidalgo demande à Yamina Benguigui, qu’elle vient de faire élire, de démissionner de son mandat … là encore sans succès… C’est Rémi Féraud, devenu Président du groupe socialiste au Conseil de Paris qui fera exclure du groupe la conseillère de Paris élue sur sa propre liste dans son propre arrondissement mais élue « malgré lui » et en dépit du fait que chacun savait que sa présence était une mauvaise idée …

La question qui me vient à l’esprit est alors la suivante : quel est le pouvoir de nuisance de Mme Benguigui ? Qui sont ses protecteurs et amis qui malgré une incompétence unanimement reconnue et une attitude pour le moins inadaptée à la vie politique lui garantissent depuis maintenant plus de 6 ans une existence politique et l’imposent sur la liste dans le Xème a priori contre l’avis de la tête de liste ?

Désormais Yamina Benguigui est seule sur son strapontin de conseiller de Paris qui lui assure un revenu de 3 463,41 € nets par mois payé par les contribuables parisiens. Elle siège en tant que non inscrit enfin « siéger » est un grand mot… d’avril 2013 à juillet 2014, Yamina Benguigui n’est venue que 3 fois à un conseil de Paris…

[MAJ @maopeninou – Adjoint à la Maire de Paris nous précise sur twitter concernant les indemnités : Nous appliquons la Loi à son maximum : jusqu’à 50% de l’indemnité CG et chaque demi journée d’absence est comptée comme absence complète (et non pas journée). En conclusion le calcul ci dessus est inexact et ne peut être retenu.]

Le 8 décembre, le parquet de Paris a annoncé qu’il renvoyait Yamina Benguigui devant le tribunal correctionnel. Elle risque jusqu’à trois ans de prison, 45 000 euros d’amende et dix ans d’inéligibilité.

Et le pire dans tout ça, c’est que voulant voter pour Anne Hidalgo et Rémi Féraud j’ai aussi voter pour elle et ça, je ne m’en remet pas ! C’est aussi ça la politique … il faut attendre que justice passe en espérant que ce ne soit pas trop long afin que le siège occupé aujourd’hui avec tant de désinvolture soit libéré pour de vrais élus de terrain, engagés dans la vie de leur arrondissement.

 

 

 

14 thoughts on “Yamina Benguigui : la vraie scandaleuse du conseil de Paris

  1. Le blogueur @itsgoodtobeback a calculé l’indemnité moyenne de Yamina #Benguigui: 7500 € par présence @didier_vincent @RemiFeraud @maopeninou

    1. @FRemongin @itsgoodtobeback @RemiFeraud Nous appliquons la Loi à son maximum : jusqu’à 50% de l’indemnité CG et chaque demi journée d’absence est comptée comme absence complète (et non pas journée)

      1. Merci @maopeninou Ces règles sont-elles publiées? Je laisse à @itsgoodtobeback le soin de refaire les calculs de l’indemnité 😉 @RemiFeraud

        1. @FRemongin @itsgoodtobeback @RemiFeraud Oui, elles sont dans le Code de Déontologie du Conseil de Paris.

          1. merci @maopeninou l’erreur a été signalée dans l’art. et le calcul sera refait en attendant il a été retiré @FRemongin @RemiFeraud

    2. @FRemongin la logique veut qu’on se demande quel est le pouvoir de nuisance de Y. #Bengugui ? cc @itsgoodtobeback @RemiFeraud @maopeninou

      1. Oui @didier_vincent question posée par @itsgoodtobeback complétée par la suite “Qui sont ses protecteurs & amis…?” @RemiFeraud @maopeninou

        1. @FRemongin @didier_vincent @itsgoodtobeback @RemiFeraud assertion ridicule. A. Hidalgo lui a déjà demandé de démissionner et exclue PS.

          1. @maopeninou @FRemongin @didier_vincent la responsabilité de cette situation désastreuse ne pèse pas sur @RemiFeraud ou @Anne_Hidalgo mais exclusivement sur @YaminaBenguigui qui n’est plus dans la majorité municipale ! Le Xème arrondissement a besoin de tous ses conseillers sur le terrain

            1. @itsgoodtobeback vous ré-écrivez l’histoire un peu vite. Qui a déclaré vouloir #Benguigui sur sa liste? ou bien qui lui a imposé @FRemongin

              1. la situation aurait pu et aurait du être évitée @didier_vincent mais maintenant elle est entre les mains de YB qui doit partir @FRemongin

  2. Voilà que @itsgoodtobeback explique bien ce malaise lié à l’élection @YaminaBenguigui au #ConseilDeParis & #Paris10

    1. @FRemongin @didier_vincent @itsgoodtobeback @RemiFeraud @maopeninou les habitants ne veulent plus de Madame mais elle reste pr l”expertise”

    2. @FRemongin @didier_vincent @itsgoodtobeback @RemiFeraud @maopeninou on attend tjrs de voir son expertise et de profiter de son experience

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *