De la démocratie représentative … un samedi soir en France

Share
Marine le Pen et Laurent Ruquier
Marine le Pen et Laurent Ruquier

Nous suffit-il d’être nombreux à avoir tort pour avoir raison ? Cette question est la seule qui puisse nous amener d’une manière où d’une autre à questionner puis remettre en cause la légitimité même du système démocratique. C’est là commettre une erreur de débutant en sciences politiques, celle de croire que la démocratie serait un idéal suprême, une fin en soi quand finalement, tel que l’explique Schumpeter, “La démocratie est une méthode politique,  un certain type d’organisation institutionnelle visant à aboutir à des décisions politiques – législatives et administratives – et, par conséquent, elle ne peut constituer une fin en soi, indépendamment des décisions qu’elle sécrète dans des conditions historiques données. C’est précisément cette conception fonctionnelle qui doit servir de point de départ à toute tentative visant à définir la démocratie.”

Vous devez vous demander ce qui peut bien me pousser à citer de bon matin l’un de nos plus fameux économiste et qui plus est un dimanche… Outre le plaisir de faire jaser mes amis sur mes pulsions culturelles du samedi soir, il se trouve que je suis encore tombé, presque malgré moi, sur l’émission de Ruquier “On n’est pas couché” hier soir au terme d’une journée harassante… Je n’ai tenu que quelques minutes devant mon écran mais suffisamment pour que mes doigts frétillent de manière incontrôlée… Dans le “flop ten” de l’animateur de RTL, on a eu droit à un énième tacle à l’égard de Marine Le Pen. Cela fait des années que je m’égosille à expliquer à mes amis lecteurs du Nouvel Obs et auditeurs de France Inter qu’il est facile et efficace d’attaquer le Front national sur les questions politiques en allant au fond des sujets mais qu’il est vain et contre productif de l’attaquer sur la forme et surtout quand les arguments sont fallacieux et qu’ils peuvent nourrir le sentiment d’injustice et d’exclusion ressenti par les électeurs du FN. Ruquier n’est pas de mes amis et personne n’a du réussir à lui faire entendre raison sur le sujet.

Argumentum ad nauseam
Argumentum ad nauseam

Ruquier accuse ce jour Marine Le Pen d’user  de la méthode Argumentum ad nauseam c’est à dire de chercher à avoir raison par forfait grâce à la répétition d’une affirmation généralement inexacte. L’affirmation en question est la suivante : “le Front national représente 25 % des français“. L’animateur décide donc de démonter l’argumentaire en expliquant qu’en effet le FN a obtenu 25 % des suffrages exprimés aux élections européennes mais que cela ne représente que 4 712 461 voix sur les 66 millions de français ce qui ne représente que 7,14 % des français. Bon prince, il rapporte le chiffre au nombre de français en âge de voter ce qui nous donne 9,12 %… conclusion de notre spécialiste en sciences politiques : Marine le Pen représente au mieux 10 % de nos compatriotes…

Les applaudissements d’Aymeric Caron et les protestations molles et non argumentées de Léa Salamé m’exaspèrent… On a le droit de ne rien comprendre aux processus démocratiques mais dans ce cas on a aussi le droit de fermer sa gueule ! Voyez vous il n’est jamais venu à l’idée de Ruquier de corriger un vainqueur de l’élection présidentielle affirmant : les français m’ont accordé leur confiance et pourtant, selon le calcul de l’animateur, avec ses 18 000 668 suffrages, François Hollande ne représenterait alors que 27,3 % des français … Le calcul est absurde et on le comprend d’abord grâce à Schumpeter, souvenez vous : “La démocratie est une méthode politique,  un certain type d’organisation institutionnelle visant à aboutir à des décisions politiques” …

On comprend ainsi que la démocratie se définit comme un mode de désignation, par les élections, des gouvernants. Schumpeter oublie de mentionner le caractère récurrent des élections qui est un point fondamental de la pérennisation du caractère démocratique de nos institutions. Il ne s’agit pas simplement d’être élu, il faut remettre son titre en jeu à intervalles réguliers. Ainsi si Hitler a bien gagné des élections démocratiques, il s’est empressé de supprimer le processus démocratique ce qui, de fait, à briser le lien de légitimité qu’il entretenait avec le peuple allemand. Bref, la démocratie représentative c’est l’élection par le peuple de ceux qui sont chargés de gouverner en son nom pour une période donnée.

51SXP91MMWL._SY344_BO1,204,203,200_Dans son ouvrage La politique au pays des merveilles, Georges Burdeau, ardent défenseur du système représentatif et hostile au régime présidentiel, défini le monde politique comme un univers magique dominé par un ensemble de sortilèges. La foi de la société est ainsi à ses yeux essentielle au maintien de l’édifice institutionnel et est constamment réactivée par des mythologies appropriées (unité nationale, représentativité parlementaire) et soutenue par un rituel fondateur : l’élection qu’il présente comme “l’eau lustrale de la démocratie“. L’élection est scientifique dans son calcul mais magique dans son résultat : l’homme (ou la femme) qui arrive en tête du second tour de l’élection présidentielle représente en l’espace d’une minute l’ensemble du peuple français, non seulement ses électeurs et ceux de son concurrent mais également tous les autres ceux qui ne sont pas en âge de voter et ceux qui pouvaient le faire mais ne se sont pas rendus aux urnes. N’oublions jamais que les abstentionnistes sont représentés dans nos institutions par ceux que les ceux que les votants ont choisi. Quand on ne vote on renonce à son droit et on transmet son pouvoir à celles et ceux qui décident d’utiliser leurs droit de vote. On ne peut ensuite venir pleurnicher sur les choix qui ont été fait pendant que l’on boudait dans son coin. Si on ne vote pas … on ferme sa gueule …

Pour revenir aux élections européennes et au score du Front national, ce parti a obtenu 25 % des suffrages et que cela plaise ou non il a ainsi envoyé des élus au Parlement européen pour y représenter le peuple français. Par le jeu du découpage des circonscriptions et du mode de scrutin il se trouve que le FN représente 32,5 % des députés français au Parlement européen. Remettre en cause cette légitimité, manipuler les notions démocratiques parce que le résultat d’une élection ne nous plait pas est un jeu politique dangereux car on remet ainsi en cause la légitimité de la démocratie elle même et on glisse ainsi à l’oreille de nos concitoyens l’idée même que ce système institutionnel n’est qu’un système parmi d’autre dont la remise en cause n’est pas finalement si grave que ça … On rend ainsi un fier service à celles et ceux qui ne rêvent que d’abattre la démocratie.

6 thoughts on “De la démocratie représentative … un samedi soir en France

  1. N’en déplaise à ce monsieur, Ruquier avait raison de réaffirmer cela il n’a pas nié la montée de marine le pen ni dut qu’elle n’avait pas gagné les européennes mais juste qu’elle mentait lorsqu’elle affirme qu’elle représente 1 français sur 4 ce qui n’est pas exact !!

    1. hélas Cyril en sciences politiques … c’est exact autant que de dire que François Hollande a été élu président de la République par la majorité des Français alors qu’au second tour, selon le fumeux calcul de Ruquier il n’a obtenu que 27,3 % des voix des français… ce calcul est stupide … les gens qui expriment un vote représentent TOUS les français c’est ce qu’on appelle le “corps électoral” …

      1. Ils représentent tous les français dans une élection mais seulement dans cette élection donc du coup ce qu’elle est une extrapolation malhonnête

        1. on est d’accord Cyril sauf que tous les partis font toujours cette extrapolation et qu’on ne la condamne que quand c’est le FN

          1. Mais je n’ai jamais entendu aucun politiques d’un autre parti dire je représente tant de pourcent des français. Pour autant pour qu’elle arrête de dire cette ânerie si on en a marre de l’entendre, il faut arrêter de la victimiser et de l’exclure systématiquement de tout. Soit les élites considèrent qu’elle est dangereuse, qu’elle n’a pas sa place dans la république et dans ce cas ils interdisent le FN, soit comme c’est le cas il est autorise et dans ce cas il doit être considéré au meme titre que les autres partis et on l’attaque sur le fond de ce qu’elle dit. Et puis franchement oui elle n’a pas arrêté de répéter cette phrase mais parce que la gauche et l’extrême gauche lui ont offert une tribune en l’excluant de la marche à Paris et tout ça pour y retrouver des présidents ou ministre de la Turquie, Russie, quatar, Arabie saoudite et consor alors franchement pourquoi pas la Corée du nord aussi tant qu”on y était !! C’était bien la peine

  2. mea culpa , oui tu as totalement raison , raison pour laquelle je ne regarde pas la téloche que pour la météo ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *