Les sondages bidons de RTL et Marianne pour la présidentielle de 2017

Share
Marine le Pen
Marine le Pen

Depuis hier soir c’est à la une de tous vos journaux comme si l’information était un scoop incroyable … d’après deux sondages publiés coup sur coup par Marianne puis RTL Marine Le Pen serait en tête de l’élection présidentielle si cette dernière avait lieu aujourd’hui.

Dans cette phrase résumant quelques 40 pages d’études d’opinion il y a déjà une inexactitude et un biais important : tout d’abord Marine Le Pen serait en tête du premier tour de scrutin mais elle serait systématiquement battue quelque soit le candidat face à elle. Le biais lui est bien connu dès qu’on parle sondage : il s’agit d’un instantané de l’état de l’opinion à un moment donné c’est-à-dire aujourd’hui presque 2 ans et demi avant la vraie élection présidentielle programmée pour la fin du mois de mai 2017.

Bien des choses peuvent se passer en 28 mois et approximativement 840 jours…

Si l’on regarde derrière notre épaule on ne saurait trop rappeler qu’en janvier 2010, déjà l’hebdomadaire Marianne publiait un sondage de 1er tour en vue de l’élection de 2012 avec deux hypothèses étudiées : Nicolas Sarkozy 32 % devant Martine Aubry 19 %, François Bayrou 12 %, Dominique de Villepin 10 %, Marine Le Pen 9 %, Olivier Besancenot 6 %, Marie-Georges Buffet 3 % et Nathalie Arthaud 1 % …

La deuxième hypothèse donnait le résultat suivant : Nicolas Sarkozy 29 % devant Dominique Strauss-Kahn 22 %, François Bayrou 10 %, Dominique de Villepin 10 %, Marine Le Pen 9 %, Olivier Besancenot 7 %, Marie-Georges Buffet 3 % et Nathalie Arthaud 1 % …

Pour mémoire, ni Martine Aubry, ni Dominique Strauss-Kahn ni même Olivier Besancenot, Marie-Georges Buffet ou Dominique de Villepin n’ont été candidats à ce scrutin … Nicolas Sarkozy n’est pas arrivé premier mais second… François Bayrou ne s’est pas classé en 3ème position mais en 5ème et Marine Le Pen a fait presque 10 points de plus que ce qu’affirmaient les sondeurs et je ne parle même pas du candidat communiste crédité de 3 % des voix alors que Jean-Luc Mélenchon fera 4 fois plus …

Concrètement, une analyse des sondages pour les élections passées démontre qu’ils ne deviennent pertinents qu’au plus tôt un an avant le scrutin … il nous faudra donc attendre mai ou juin 2016 pour commencer à les étudier avec attention.

Le sondage de Marianne laisse apparaitre un deuxième biais plus gênant encore : l’inexactitude des hypothèses formulées pour le second tour

Deux candidats, encore ??
Deux candidats, encore ??

Marianne étudie quatre hypothèses de premier tour : Nicolas Sarkozy / François Hollande, Nicolas Sarkozy / Manuel Valls, Alain Juppé / François Hollande, Alain Juppé/ Manuel Valls. Dans ces quatre hypothèses le journal annonce que Marine Le Pen arrive systématiquement en tête suivie soit de Nicolas Sarkozy (dans les deux hypothèses le concernant), soit d’Alain Juppé (face à François Hollande) soit de Manuel Valls (face à Alain Juppé)… je résume :

– Hypothèse 1 : Tour 1 : Nicolas Sarkozy / François Hollande = tour 2 : Nicolas Sarkozy / Marine Le Pen

– Hypothèse 2 : Tour 1 : Nicolas Sarkozy / Manuel Valls = tour 2 : Nicolas Sarkozy / Marine Le Pen

– Hypothèse 3 : Tour 1 : Alain Juppé / François Hollande = tour 2 : Alain Juppé / Marine Le Pen

– Hypothèse 4 : Tour 1 : Alain Juppé / Manuel Valls = tour 2 : Manuel Valls / Marine Le Pen

Pourtant, les cinq hypothèses étudiées par Marianne pour le second tour ne correspondent pas à celles étudiées pour le premier tour :

– Hypothèse 1 : François Hollande / Marine Le Pen (alors que François Hollande est battu au 1er tour dans tous les cas de figure)

– Hypothèse 2 : Manuel Valls / Marine Le Pen (correspond à la quatrième hypothèse de 1er tour, Manuel Valls serait arrivé devant Juppé)

– Hypothèse 3 : Nicolas Sarkozy / Marine Le Pen (correspond aux 1ère et 2ème hypothèses de premier tour Sarkozy battant Hollande et Valls)

– Hypothèse 4 : François Hollande / Nicolas Sarkozy (alors que François Hollande est battu au 1er tour dans tous les cas de figure et que Marine Le Pen dispose d’une avance d’au moins 10 points dans toutes les hypothèses)

– Hypothèse 5 : François Hollande / Alain Juppé (là encore François Hollande est battu au 1er tour dans tous les cas de figure)…

Non seulement les hypothèses de second tour ne correspondent pas à celles du 1er tour mais en plus le sondeur n’étudie même pas une hypothèse qu’il a prévu au terme du 1er tour … celle d’un second tour Marine Le Pen – Alain Juppé, conséquence directe de son hypothèse 3 du tour 1…

Marianne et RTL vont plus loin dans l’erreur d’analyse : le cas Alain JuppéFrançois Bayrou

Valls Juppé
Valls Juppé

Parce que les instituts de sondages privilégient trop la statistique sur l’analyse politique, ils sont passés totalement à côté d’un élément qui change la donne en vue des élections présidentielles, le cas où François Bayrou ne serait pas candidat…

Le président du Modem a expliqué une partie de sa stratégie : aux primaires UMP il soutiendra Alain Juppé et si ce dernier emporte la primaire il le soutiendra à l’élection présidentielle. Dans le cas où Nicolas Sarkozy devait l’emporter alors il se laisserait la possibilité de se porter candidat au 1er tour de l’élection présidentielle. Comme on commence à bien connaitre notre béarnais on peut penser que Bayrou fait le pari d’une défaire de Juppé aux primaires afin de récupérer une partie de son électorat au 1er tour, au détriment de Sarkozy… c’est osé mais bon, c’est Bayrou.

Le problème, c’est que les deux instituts de sondages ont systématiquement envisagé une candidature Bayrou même face à Alain Juppé et ce cas là est vraiment fort peu probable … Restons sur Marianne qui annonce qu’en cas de candidatures Valls et Juppé, les résultats du 1er tour seraient les suivants : Marine le Pen 31 %, Manuel Valls 23 %, Alain Juppé 22 %, Jean-Luc Mélenchon 8 % et François Bayrou 7 %… On est en droit de penser qu’en l’absence de Bayrou, Juppé récupèrerait probablement aux alentours de 4 ou 5 points de Bayrou, avec 1 point se perdant dans l’abstention et 1 ou 2 autres à Valls… le résultat serait alors Marine le Pen 31 %, Manuel Valls 25 %, Alain Juppé 26 % et Jean-Luc Mélenchon 8 % … Ainsi, en tout état de cause, Juppé battrait Valls selon les critères de calcul de Marianne !

Une erreur dans l’analyse faite par les médias :

résultat du 1er tour de l'élection présidentielle de 2002
résultat du 1er tour de l’élection présidentielle de 2002

Des deux sondages, les spécialistes de la politique médiatique ont tiré deux conclusions principales : Marine Le Pen est en tête et Manuel Valls peut jouer la victoire à la présidentielle. Ceux qui vont une tout petit peu plus loin expliquent que ces sondages sont la démonstration de la stratégie de Sarkozy et Hollande qui visent la deuxième place étant assurés de l’emporter au second tour face à Marine Le Pen …

Avant d’en venir à cette fiction politique de second tour rappelons que quand les médias annoncent Marine Le Pen à 30 % ils donnent en fait une « moyenne » chaque résultat étant en fait donné en « fourchette ». Reprenons le sondage Marianne avec l’hypothèse « Valls – Juppé » au 1er tour. Les résultats annoncés sont les suivants : Le Pen 31 %, Valls 23 %,
Juppé 22 %, Mélenchon 8 %… Quand vous regardez les « marges d’erreur » annoncées par le sondeur (page 3) vous réalisez que les résultats sont différents :

  • Le Pen entre 28,2 % et 33,8 %,
  • Valls entre 20,4 % et 25,6 %,
  • Juppé entre 19,5 % et 24,5 %,
  • Mélenchon entre 6,5 % et 9,6 %

Concrètement, le sondeur considère que (mis de côté la question Bayrou dont nous avons déjà parlé) la différence entre Juppé et Valls, bien qu’un tantinet plus favorable à ce dernier, est trop courte pour permettre de dire lequel des deux sera au second tour. En anglais cela s’appelle « to close to call »…

Le cas se présente également pour le second tour Hollande – Le Pen. Tous les médias annoncent que Marine Le Pen est battue dans tous les cas de figure et dans celui là à 49/51. Dans les faits les résultats sont les suivants :

  • Hollande entre 47,9 et 54,1
  • Le Pen entre 45,9 et 52,1

C’est à mon sens un peu différent de la conclusion : François Hollande s’imposerait face à Marine le Pen » mais que voulez vous je ne suis pas journaliste … juste un petit blogueur …

Je rappellerai pour conclure que le 21 avril 2002 dans un sondage confidentiel Jean Marie Le Pen était crédité de 14,5 % des voix derrière un Lionel Jospin à 17 %. Avec les marges d’erreur cela donnait ceci :

  • Lionel Jospin entre 14,6 et 19,4 : il a en fait obtenu 16,18 %
  • Jean Marie Le Pen entre 12 % et 17 % : il a en fait obtenu 16,88 %

Lire un sondage sans prendre en compte les marges d’erreur c’est comme regarder un film en 3D sans les lunettes adaptées …

1 thought on “Les sondages bidons de RTL et Marianne pour la présidentielle de 2017

  1. via Facebook
    On peut faire dire n’ importe quoi à un sondage – Faut voir les questions posées (je l’ ai été 2 fois) ! – de la manipulation dans un sens ou un autre – Les évènements (décisions prises – actualité ….. ) à venir d’ ici à 2017 seront déterminants quant au résultat – Ras le bol des sondages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *