Les cons de la République : Gérald Darmanin ou Laure Bretton de Libération?

Share
Gérard Darmanin
Gérard Darmanin

C’est une cocktail étonnant : vous prenez tout ce qu’il y a de plus désagréable à l’UMP, vous ajoutez une double dose de carriérisme et de méchanceté, vous mélangez bien et ça vous donne Gérald Darmanin ! Le jeune homme de 32 ans est député de la 10ème circonscription du Nord depuis 2012. Il a pourtant une carrière déjà bien remplie dans le domaine de l’élu réactionnaire : directeur de campagne de Christian Vanneste pour les élections législatives de 2007 et les municipales de 2008, il succède à son mentor dans sa circonscription législative mais aussi comme tête de liste UMP à Tourcoing, ville qu’il fait basculer à droite en mars 2014. Il devient également un proche collaborateur de David Douillet dont il dirigea la campagne législative en 2009 avant de devenir son chef de cabinet puis son directeur de cabinet au secrétariat d’État chargé des Français de l’étranger, puis au ministère des Sports où il sera également son directeur de cabinet. Bref, Gérald Darmanin n’est pas particulièrement gay friendly comme garçon même franchement réac. Avec ses prises de positions exacerbée et provocatrices comme lorsqu’il demande à la ministre des Sports “d’interdire le port du voile sur les terrains de football de notre pays” ou quand il apporte son soutien à un appel d’organisations communautaristes visant le  retrait d’enfants de l’école pour protester contre un prétendu enseignement de la théorie du genre, le député déclare “La théorie du genre est absurdité absolue. Il faut s’y opposer totalement... ” Bref, on ne sait trop si le jeune député exprime des conviction clairement extrémistes et bêtes où s’il veut simplement se faire un nom dans les médias quitte à dire des énormités …

Darmanin est donc réac mais pas toujours… c’est ce qu’on découvre dans le portrait que dresse de lui Alain Auffray dans Libération le 30 octobre 2014 : “Elu député en 2012, en pleine débâcle de l’UMP, Darmanin a dénoncé la dérive maurrassienne de la dernière campagne présidentielle. Sa défaite du 6 mai 2012, Sarkozy la doit, selon lui, aux plus de 90% des Français musulmans qui ont voté Hollande. «C’est une anomalie. Conservateurs sur les sujets de société et plutôt libéraux en économie, ils devraient voter majoritairement à droite.»  Ainsi parle le petit-fils de Moussa Ouakid, tirailleur algérien, survivant de la très meurtrière bataille de Monte Cassino, début 1944. Gérald Darmanin est intarissable sur ce grand-père dont le portrait en uniforme de sous-officier ne quitte pas sa table de travail. Il épousera une jeune Flamande rencontrée à Saint-Amand-les-Eaux, libéré en septembre 1944. Elle lui donnera sept enfants, tous baptisés, dont la mère de Darmanin, employée comme concierge et femme de ménage à la Banque de France. Fidèle au Général, Moussa le musulman a été adhérent au RPF, l’éphémère rassemblement gaulliste. Son petit-fils Gérald, «Moussa» de son deuxième prénom, garde comme de précieuses reliques un mot de la main du fondateur de la Ve République, adressé à son grand-père. Cette histoire a fait de lui un gaulliste invétéré.

Mardi dernier,  le député-maire UMP de Tourcoing se lâche à nouveau, cette fois sur Christiane Taubira qu’il qualifie de «tract ambulant pour le Front national, mis en avant par François Hollande» par cynisme électoral… Et là, c’est le branle bas de combat dans toute la gauche pour défendre le bon soldat Taubira … Pour résumer la pensée de tous les commentateurs : la phrase de Darmanin serait raciste … ce qui est évidemment totalement faux. La seule chose que l’on puisse pour le coup reprocher à Darmanin c’est d’avoir dit une chose inexacte… Hollande n’est pas Mitterrand, il manque de talent politique et c’est malgré lui qu’il participe à la montée du FN …

Ce qui m’a agacé et pousser à reprendre en mains mon clavier c’est un petit article boudeur et colère de Laure Bretton dans Libération. Laure Bretton suit pour le quotidien le parti socialiste depuis plusieurs années et semble désormais plus que jamais acquise à la cause de la rue de Solférino … qu’importe qu’elle soit socialiste, qu’elle l’ait été dès le début ou qu’elle soit victime d’un quelconque syndrome de Stockholm … Il y a un moment où l’on doit cesser de se présenter comme “simple journaliste” quand on fait des papiers engagés … on devient “éditorialiste”, ou chroniqueur chez Ruquier !

Laure Bretton nous lâche donc un court papier que je reproduis intégralement ici :

Et Gérald Darmanin surpassa Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux, François Fillon, Laurent Wauquiez et Jean-François Copé réunis. Mardi, le député-maire UMP de Tourcoing a qualifié Christiane Taubira de «tract ambulant pour le Front national, mis en avant par François Hollande» par cynisme électoral. Avant de mettre un signe égal entre Marine Le Pen et Manuel Valls, «Dupond avec un “d” et Dupont avec un “t”». En deux répliques, le trentenaire fait basculer la vieille rengaine et le procès politicien – électoralement faux – intenté à cette gauche, accusée d’instrumentaliser le FN en espérant ainsi se maintenir au pouvoir dans les départements fin mars, dans l’abjection politique. Qu’il semble déjà loin (et presque anodin) ce «FNPS» inventé par Copé, remis au goût du jour lundi par Sarkozy et repris en chœur par tous les ténors de son parti. Alors osons le syllogisme. En attaquant Christiane Taubira de la sorte, Gérald Darmanin fait du Valeurs actuelles. Et comme Valeurs actuelles fait du Front national, l’ex-porte-parole de Nicolas Sarkozy fait du Front national. Sauf qu’une campagne électorale ne permet pas tout. Et que l’on compte sur les doigts d’une seule main – et encore – les voix de la droite républicaine capables de tenir les digues, si ce n’est d’en ériger de nouvelles face à la vague frontiste. Dans cette cacophonie, leur silence est non seulement politiquement indécent mais moralement indigne.

Voilà en tout et pour tout 6 lignes de colère sincère de la part d’une femme engagée qui en oublie la règle d’or de son métier : ne pas laisser ses sentiments trahir son objectivité … Une phrase attire mon attention “la vieille rengaine et le procès politicien – électoralement faux – intenté à cette gauche, accusée d’instrumentaliser le FN en espérant ainsi se maintenir au pouvoir dans les départements fin mars, dans l’abjection politique.” Cette phrase est une forme de négationnisme politique (oui le terme est polémique) puisqu’il s’agit en quelques mots de nier une évidence absolue : la manipulation du FN par la gauche dans les années 80 pour se maintenir au pouvoir. Chacun sait et reconnait désormais que la mise en place de la proportionnelle par François Mitterrand et Laurent Fabius en vue des élections législatives de 1986 avait pour but unique de permettre au FN de faire son entrée au Parlement en fragilisant (ou en empêchant) la majorité attendue en faveur de l’UDF et du RPR. On sait aujourd’hui que cette manipulation politique a été préparée et organisée bien en amont et que c’est le chef de l’Etat d’alors qui a imposé au service public de l’audiovisuel la présence de Jean-Marie Le Pen dans toutes les émissions de grande écoute… Personne ne le nie … sauf Laure Bretton !

Sur la forme les propos de Darmarin n’ont rien d’insultant. Sur le fond ils ne sont pas indignes … qu’un homme de droite condamne la politique de Christiane Taubira est quand même d’une logique évidente puisque la ministre de la Justice porte une politique pénale clairement et sans ambiguïté de gauche. Une politique fondée sur la prévention plutôt que la répression. C’est une vision de la justice d’une évidence rare pour un gouvernement de gauche… Que Christiane Taubira soit un épouvantail pour la droite … là encore quoi de plus naturel ? Elle porte tous les idéaux de gauche que la droite déteste : elle est contre la répression, pour les évolutions sociétales comme le mariage gay, le droit à l’adoption pour les couples de même sexe, elle a crée le premier parti indépendantiste guyanais, elle fustige depuis des décennies le néo-colonialisme, elle porte depuis au moins aussi longtemps tous les mouvements mémoriels pour la reconnaissance des crimes esclavagistes, elle est contre le libéralisme économique  … Christiane Taubira porte tous les idéaux qui font que la gauche est la gauche et la droite la droite … Plus vous la mettez en avant et plus les différences gauche-droite sont criantes et plus cela provoque des réactions pleines d’amour de la part des militants de gauche et pleine de rejet chez ceux de droite … dire que la présence de Christiane Taubira renforce le vote réactionnaire est vrai mais elle renforce aussi le vote de gauche … c’est dame est clivante et dans ma bouche… c’est un compliment !

Chère Laure laissez donc les hommes de droite dire du mal des femmes de gauche… pourchassez leurs erreurs sans peur ni indignation et surtout, puisque vous souhaitez lutter contre le Front national, puisque vous en appelez à des “digues” républicaines acceptez que la droite soit franchement à droite… la gauche n’en sera que plus forte et rassembleuse.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *