J’ai rencontré Connasse, Princesse des coeurs

Share
Camille Cottin
Camille Cottin

Certains la trouve méchante, d’autres, nombreux, trop nombreux, pensent qu’elle va toujours trop loin … Tout ceux là ne vivent pas à Paris où trône, telles de maléfiques mégères, les connasses des temps nouveaux, les princesses libérées ! Connasse, c’est d’abord un programme court de Canal + créé par Eloïse Lang et Noémie Saglio. “Tout est parti d’une rencontre sur une plage un été en Corse”, explique Eloïse Lang, en poursuivant : “J’ai envoyé un texto à Noémie en lui disant : « ça te dirais de faire un truc autour d’une « connasse » et elle m’a immédiatement répondu « mais bien sur » ! Très rapidement nous avons écrit une « Bible » qui définissait exactement que cette fille serait un vrai personnage, avec ses occupations, son langage, ses réactions.” C’est ainsi qu’est née “Connasse” personnage récurent des soirées de Canal interprété par une Camille Cottin plus vraie que nature !

Nous sommes tous un peu Connasse par moment selon les situations et je ne connais personne qui n’ait pas, à un moment ou à un autre, hurler de rire devant l’une des petites scénettes de caméra cachée de la série. Pour autant, passer d’un programme court de 2 minutes à un film d’une heure vingt n’est pas à proprement parlé chose aisée. Le style de la caméra cachée avec l’enchaînement de plans courts et rapides n’est lui non plus pas vraiment adapté au 7ème art bien que l’expérience fut plutôt bien réussie, dans un mode lourdingue par Sacha Baron Cohen dans Borat ou Brüno.Je n’étais finalement pas trop inquiet et c’est avec bonheur que j’ai retrouvé ma parisienne préférée, égocentrique, imbuvable et tellement clichée… Elle a désormais un nom, Camilla et un âge, 30 ans, cet âge où l’on fait le premier bilan et qu’on réalise que la Connasse née n’a pas encore rencontrée un destin à sa mesure. N’écoutant que son courage, son ambition et la médiocrité du monde qu’elle l’entoure, elle fuit la France pour conquérir le coeur du Prince Harry d’Angleterre et devenir une altesse royale…

Camille Cottin s’en donne à cœur joie et à tel point qu’elle finira par passer deux nuits au poste de police. Derrière l’impression d’improvisation permanente, on découvre un texte léché où chaque réplique est préparée, écrite, travaillée et replacée au moment prévu en jouant sur l’anticipation des réactions des personnes rencontrées au hasard dans les rues londoniennes. Bref que vous dire … j’adore les Connasses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *