Les dettes allemandes … 106 milliards d’euros oubliés

Share

ob_21e935_allAprès deux ans de négociations avec tous ses créanciers dont la Grèce, la République fédérale d’Allemagne avait signé un accord le 27 février 1953 qui lui permit de diviser par deux le montant des dettes contractées avant et après la Seconde Guerre mondiale. La première s’élevait à 22,6 milliards de marks et la seconde à 16,2 milliards avec les intérêts.

Celles-ci concernaient des réparations de guerre décidées après le premier conflit mondial, des créances de la République de Weimar (1918-1933) et des prêts consentis en 1945 par les Alliés. Au total quelque 39 milliards de marks avec intérêts, 30 milliards hors intérêts  soit 30% du Produit intérieur brut (PIB) de l’époque.

Lors de l’accord conclu à Londres en 1953, les intérêts sont annulés et le montant global de la dette est ramené 14,5 milliards de marks. En pourcentage, cela représente une réduction de 62,6 %. De surcroît, l’accord établit la possibilité de suspendre les paiements pour en renégocier les conditions si survient un changement substantiel limitant la disponibilité des ressources. L’accord de Londres fixe des conditions incroyablement favorables à l’Allemagne, des taux d’intérêts 3 à 5 fois inférieurs à ceux constatés à cette époque. L’article 5 suspend également le règlement des réparations et des dettes de guerre. Enfin, les Etats-Unis complètent le package avec un don de 1,17 milliard de dollars dans le cadre du Plan Marshall entre le 3 avril 1948 au 30 juin 1952 (soit environ 11,5 milliards de dollars de 2014) auxquels s’ajoutent au moins 200 millions de dollars (environ de 2 milliards de dollars de 2014) entre 1954 et 1961 principalement via l’agence internationale de développement des États-Unis (USAID).

En 1921, le montant des réparations allemandes était fixé à 132 milliards de marks, ramené dans les annexes du traité à 50 milliards. Sur ce montant l’Allemagne a payé jusqu’en 1932 un total de 19 milliards dont seulement
7 milliards sur ses ressources propres, les 12 milliards restant étant des emprunts qui ont fait l’objet de l’accord de 1953.

Concrètement, les dettes allemandes non payées s’élèvent à 106 milliards d’euros d’aujourd’hui (117 milliards si on ajoute les dons américains) … ce qui reste clairement inférieur à la dette grecque qui s’élève à 322 milliards d’Euro dont 56 milliards détenus par l’Allemagne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *