un regard torve sur les ondes qui nous entourent

Share

C’est sur ce territoire, que ma chère nièce nommait délicatement “la terre des sangliers”, que je me retirais du monde parisien pendant quelques semaines qui ne m’ont pas semblé plus longues qu’un week-end. Quitter mon appartement parisien pour les landes solitaires de l’Ardèche, c’est abandonner derrière soi le monde connecté. Rassurez vous petits geeks, j’étais bien armé de mon téléphone, de ma tablette et à peine arrivé je me connectais à la live box d’Orange du coin … Oubliez la 4G, oubliez la 3G, oubliez les coups de téléphone si ce n’est au fond du jardin où avec un peu de pratique vous parviendrez à attraper un léger filet du réseau free …

Ce n’est man’s land, c’est un “no réseau free land”, une terre étonnante où règne en maître Orange et ses live box au débit relativement inférieur à ce que nous pouvions connaitre avec wanadoo au début des années 2000. Le Wifi, ne supportant pas les coups de vent, nous scrutions avec attention la météo du jour …. pour autant, avons nous vraiment souffert ?

Les vacances dans ce genre d’endroits paradisiaques sont aussi des vacances pour notre corps, notre esprit et notre cerveau enfin privé de ces ondes maléfiques qui imprègnent notre existence parisienne. C’est à mon retour dans mon petit appartement de 38m2 dont le principal avantage est d’être noyé dans un quartier cher à mon  coeur que je réalise le poids de cette piscine hermétique remplie d’ondes diverses et variées. Si vous aussi vous vivez au coeur des villes faites donc le test… lancez sur votre téléphone l’application Wifi Analyzer et constatez par vous même ce par quoi vous êtes entourés … assis confortablement sur mon canapé, au coeur de l’appartement voici ce que cela donne :

wifi accessibles depuis mon canapé parisien
wifi accessibles depuis mon canapé parisien

Plongé dans une piscine ardéchoise … courant vers un téléphone qui sonne au loin je râlais plus ou moins intérieurement essayant de ne pas m’éclater la tête sur le carrelage glissant ….

Rentré à Paris, au cœur de mon monde connecté, je pleurs sur ces ondes que rien ne peux arrêter…

Pas de doute je suis un parisien !

1 thought on “un regard torve sur les ondes qui nous entourent

  1. Nous sommes envahis par les ondes qui nous bombardent sans arrêt; j’ai écouté un reportage sur ce sujet et lorsque j’ai entendu parler des gens qui sont malades à cause de ces ondes, je6suis6demeuré un peu perplexe mais je crois que c’est bien vrai !?!? Un sujet fort intéressant d’ailleurs et que je crois de plus en plus !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *