Fary au point virgule … un rendez vous à l’imparfait

Share
Fary
Fary

Ce n’est pas vraiment une aventure que de découvrir Fary mais ce n’est finalement pas non plus une sinécure. Celui qu’on hésite rarement à considérer comme l’un des plus brillants produits du Jamel Comedy Club a 23 ans et a remporté le prix de l’Humour en Capital. Depuis janvier 2014, c’est Jean-Marc Dumontet, le producteur de Nicolas Canteloup, François-Xavier Demaison ou encore Bérengère Krief qui en a fait l’un des fers de lance de la salle mythique du Point Virgule à Paris.

Depuis 2 ans, le jeune homme fait salle comble répétant inlassablement les sketchs qui ont fait son succès sur Youtube  …

Bon, quand je dis “salle comble” il ne faut pas non plus se faire d’idées grandioses et mirifiques … Le Point Virgule c’est certes une salle “mythique” qui trône au coeur du Marais parisien depuis 40 ans, une salle qui a vu passé Jean-Marie Bigard, Pierre Palmade ou Élie Kakou … ça fait déjà un peu moins rêver … mais surtout c’est une salle où l’on peut au grand maximum entasser (sur des bancs et des marches) 120 personnes. La salle est tellement petite que pour le coup vous y trouverez une proximité très appréciable avec l’artiste. Pour autant à 20 € la place non numérotée (il n’y a pas de fauteuil) vous aurez le droit à un banc avec dossier (chanceux que vous êtes mais surtout prévoyant car vous aurez fait la queue dehors très tôt)… ou alors vous serez collés sur une marche avec en guise de dossier les genoux des gens installés sur la marche du dessus … toujours pour le même prix !

Bref on ne fera pas peser sur les frêles épaules de Fary, l’indécence du propriétaire des lieux qui vous donne accès au rire comme il le ferait pour des vaches et veaux menés à la traite.

En ce qui concerne le spectacle en lui même… Ce n’est que l’expérience d’un soir. Pour tout vous dire, nous étions alléchés par les différentes vidéos que nous avions parcourues et qui montrait un jeune homme plein de verves, aux propos posés, drôles, mordants, se détachant nettement de la masse des artistes à l’humour très communautaire de la bande à Jamel … les blancs ceci, les noirs cela, les arabes et les asiatiques … ça va deux minutes mais ça fleure bon le Michel Leeb 2.0

Fary sort du lot. Il a la classe, la vraie, un style, un ton et un à propos bien agréable … sauf peut être le soir où nous l’avons vu. Ce soir là, il a surfer sur des clichés vieux comme le monde, la facilité et un ton blasé que même Elton John n’aurait pas sur scène. Au jeune homme de 14 ans qu’il trouve au premier rang il fait des blagues potaches sur le thème “tu as une copine ?” ou glissant à ses parents que le garçon est peut être gay … oui l’homosexualité semble être à ses yeux un thème réellement fondamental pour le jeune homme un rien “raffiné”, même s’il précise sur le temps de la confidence qu’il ne faut pas se moquer … “on est dans un quartier …” Rien de grave mais toujours rien de drôle …

Heureusement il y a ses sketchs devenus cultes sur l’Iphone, le Legging ou l’Attitude de Bogosse … des passages qui s’alignent sans âme mais avec heureusement des textes brillants.

Bizarrement au bout de 50 minutes de spectacles on sort de là avec le sentiment d’un rendez vous presque raté, peut être aussi parce que l’artiste lui aussi nous a presque raté, arrivant au théâtre à 19h55, cinq petites minutes avant d’entrer en scène … tout cela est finalement un peu jeune

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *