Mona Iraqi, the gay hunter, ira donc en prison !

Share

n-LGBT-large570-300x125C’était il y a un an. Je vous racontais comment une célèbre journaliste égyptienne, Mona Iraqi, avait non seulement participé mais organisé la traque d’homosexuels au Caire au travers d’un immonde show télévisé qui retransmettait l’arrestation d’une vingtaine d’hommes trainés nus par les policiers à l’extérieur d’un hammam devant les caméras de télévision.

Alerté par des blogueurs égyptiens je relayais quelques jours plus tard une information inimaginable : la même Mona Iraqi, chasseuse de gays comme d’autres sont chasseurs de vampires, dirigeait la partie égyptienne du Shnit Festival, Festival international de court métrage basé à Berne en Suisse et dirigé par Olivier van der Hoeven. Une organisation qui s’affirme haut et fort « gay friendly » et à la pointe des combats pour l’égalité des droits.

Mona Iraqi the gay hunter à son tour devant le tribunal
Mona Iraqi the gay hunter à son tour devant le tribunal

Devant la pression médiatique intense exercée sur ses organisateurs, le Schnit festival avait fini par lâché la journaliste la veille de Noël expliquant que les actes de Mona Iraqi étaient en contradiction totale avec les principes défendus et soutenus par le festival. Pour autant, l’histoire ne s’arrête pas là parce qu’après plus d’un mois de détention, les 26 clients qui avaient finalement été poursuivis et les membres du personnel ont été acquittés le 12 janvier 2015.

Une plainte a alors été déposée par Tareq Al-Awady, avocat représentant des familles de certains des 26 hommes, … et c’est ainsi que le le bureau du procureur du Caire a annoncé mardi 24 février 2015 que Mona Iraqi allait être jugée dans deux procès — l’un pour diffamation à l’encontre des 26 hommes et diffusion de fausses informations, et l’autre pour décider du sort de son émission….

C’est désormais chose faite et Mona Iraqi a été condamnée le 26 novembre à six mois de prison et une amende de 10,000 Livres égyptiennes soit 1 207 €  pour diffamation et diffusion de fausses nouvelles… Justice est rendue !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *