En vrac mais pas par hasard, la société pervertie 1

Share
La société pervertie
La société pervertie

Les jours se suivent et se ressemblent, la monotonie s’empare de l’esprit public quand scandale après scandale, débat après débat, finalement, las de tout, on finit par désespérer d’une société qui part en vrille, portée par l’ineptie, la bêtise et l’incurie morale de son élite politique, économique et médiatique.

Le temps me manque pour écrire et pourtant, chaque jour, l’actualité me donne de quoi noircir des pages de ce cahier de mes colères, agacements et frustrations.

Je pourrais vous parler du scandale des Panama papers de ces sociétés offshore qui pourraient faire basculer le Royaume-Uni dans le Brexit balayant par là même le Premier ministre Cameron. Oui, je pourrais vous écrire qu’en quelques heures d’indignation populaire, les islandais ont chassé leur premier ministre corrompu, par la seule force de la rue. Mais ce faisant je serais obligé de reconnaître qu’en France, Patrick Balkany, symbole de la corruption politique est malgré tout réélu à chaque scrutin, siège encore à l’Assemblée nationale sur les bancs des soi disant républicains. La seule présence de cet être abject sur les sièges de la représentation nationale est une insulte aux valeurs républicaines, pardon, à ce que furent ces valeurs.

Je devrais alors vous parler de Jérôme Cahuzac, ministre du budget, pourfendeur de l’évasion fiscale mais lui même détenteur de comptes cachés à l’étranger, poussé enfin à la démission en mars 2013 après 3 mois d’évitement et d’atermoiements présidentiels. Le procès de Cahuzac ne s’est ouvert que 2 ans après les faits et a été immédiatement suspendu… on attend toujours … dans ce même pays, des salariés d’Air France arrachent la chemise du DRH le 5 octobre 2015. Moins d’un mois plus tard, le 2 décembre ils sont convoqués au tribunal qui fixe le procès au 27 mai 2016… une chemise …7 mois d’attente, un compte caché avec des détournements de fonds publics et des accusations de corruption pour un ministre du budget … au moins 2 ans d’attente …

à suivre :  La société pervertie II : Alain Juppé et la comm de Guénolé

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *