La main dans le caleçon … c’est bon pour la santé

Share

Non chers lecteurs, ceci n’est pas un post cochon ou tordu … n’y voyez nullement l’effet subversif du soleil tant attendu … juste peut être une volonté de s’écarter momentanément de la grisaille habituelle de la politique sous toutes ses couleurs même les plus infamement sombres.

la masturbation n'est pas un détail !
la masturbation n’est pas un détail !

Bref je vais vous parler brièvement d’un sujet sur lequel se sont penchés bien des penseurs, des chercheurs et même des papes … c’est vous dire le sérieux de la chose : les bienfaits et les méfaits du sexe en général et de la masturbation en particulier. Cela peut vous paraître un détail mais voyez vous, pour nos amis curés c’est essentiel …

Sur le site cyber curé (oui oui ça existe) on nous explique ceci : “La masturbation est […] un acte gravement désordonné. L’usage délibéré de la faculté sexuelle en dehors des rapports conjugaux normaux en contredit la finalité. La jouissance sexuelle y est recherchée en dehors de la relation sexuelle requise par l’ordre moral, celle qui réalise, dans le contexte d’un amour vrai, le sens intégral de la donation mutuelle et de la procréation humaine (Catéchisme de l’Église Catholique). C’est, parce que l’Église a une très haute conception du corps et, en particulier, de la sexualité humaine, qu’elle réprouve les pratiques qui contredisent le magnifique projet divin sur l’homme et la femme. Elle demande que dans tout acte sexuel, soient associés le plaisir, le désir et la procréation. […] Du XVIII° au XX° siècle, la masturbation a été particulièrement condamnée par l’Église. Elle était un péché grave, un péché mortel qui risquait une peine éternelle. Actuellement pour l’Église catholique, la masturbation peut être un péché grave, mais non pas dans tous les cas si l’acte n’a pas été commis en pleine conscience et de propos délibéré. L’Église catholique invite à la maîtrise de soi, et à vivre la chasteté dans sa vie, dans sa sexualité.

Face à ce grave péril pour la jeunesse et l’humanité, notre cyber curé nous offre des moyens de résister aux tentations du malin : “Il importe de résister aux tentations de masturbation, à l’envie de se masturber, en trouvant des moyens d’éviter de telles tentations comme par exemple : ne pas regarder des vidéos pornographique ou des images sexuelles, ne pas lire des livres érotiques. Purifier son imagination, ne pas rester dans l’oisiveté, vivre un rythme de vie équilibré (sommeil, loisir, sport, relations amicales, etc…). […] Une personne qui se masturbe doit demander le pardon de Dieu. Mais quand le péché est grave, il ne suffit pas de se confesser à Dieu, il faut se confesser à un prêtre. Est péché mortel le péché qui est commis en pleine conscience et de propos délibéré, on appellera alors ce péché la luxure qui est recherché en soi où la sexualité est recherchée en soi.

Je ne sais pas pour vous mais à titre personnel, je me garderais bien de demander à mes enfants d’aller confesser à un curé leurs péchés de masturbation par peur que cela n’excite trop le saint homme … Mais alors, si la masturbation est mauvaise pour votre âme (certes moins que le sexe hors mariage ou l’homosexualité mais probablement, aux yeux de l’Eglise de France, bien pire que la pédophilie) … qu’en est il de ses effets sur votre moral (sans “e”) et votre santé ?

C’est une chose connue désormais, une relation sexuelle avec une main ou un/une partenaire amène notre cerveau à dégager une grande dose de dopamine, cette fameuse hormone du plaisir… si vous y associer un morceau de chocolat, c’est l’extase assurée pour de nombreuses heures … bref, le sexe rend heureux, même quand il se pratique avec votre propre main…

Pour autant, cela va beaucoup beaucoup plus loin : Des chercheurs de Harvard, aux États-Unis, ont suivi 31 925 hommes qui pendant 18 ans, de 1992 à 2010 ont dû répondre à des questions portant sur la fréquence de leurs éjaculations. Les résultats, publiés dans le journal scientifique «European Urology» montrent que  les hommes âgés entre 20 et 29 ans éjaculant au moins 21 fois par mois ont 19 % de risques en moins de développer un cancer de la prostate par rapport à ceux qui ne le font que tout au plus 7 fois durant la même période. Chez les «cobayes» quarantenaires, les données sont du même ordre (22 %). La cause de cet effet magique de la masturbation serait qu’elle empêche le sperme de «stagner» dans les canaux où il deviendrait cancérigène.

Pour mémoire, le cancer de la prostate est la 4ème cause de mortalité par cancer, avec un peu moins de 10 000 décès par an. Pour autant, chaque année on dépiste en France quelques 60 000 nouveaux cas de cancer de la prostate… alors messieurs 21 éjaculations mensuelles, vous n’obtiendrez pas cela en ne réservant que vos samedi soirs pour les moments de détente ….

2 thoughts on “La main dans le caleçon … c’est bon pour la santé

  1. from PLAG
    “Je ne sais pas pour vous mais à titre personnel, je me garderais bien de demander à mes enfants d’aller confesser à un curé leurs péchés de masturbation par peur que cela n’excite trop le saint homme” ;-))

  2. Quel merveilleux article; enfin un article où l’on ne condamne pas la masturbation, bien au contraire, “” L’essayer c’est l’adopter ?!?!? “” Et elle a que des effets positifs !!!

    À titre d’infirmier où j’ai pratiqué toute ma vie, ( ainsi que la masturbation 😉 ) j’ai jasé avec des urologues qui avaient les mêmes pensées que cet article: oui il faut se masturber pour éviter le cancer de la prostate, m’ont-ils affirmer…

    Et même qu’il ya environ 3 mois, je suis allé voir mon urologue pour faire ” t’checker ” ma prostate et après examen, il m’a demandé si je pratiquais encore la masturbation ??? Et de lui répondre sans aucune hésitation: ” OUI “, il m’a donc répondu: ” Continuez monsieur, c’est la santé de votre prostate qui prime !!! Je lui ai donc répondu: ” Je n’aurai donc jamais le cancer de la prostate ??? ” Ce n’est pas ce que je vous ai dit me répondit-il, mais disons que la masturbation vous aide à garder en santé votre prostate !!! ”

    Et dire que lorsque j’étais jeune, ado, j’étais vouer à l’enfer quoi !?!? Et même à ca bas-âge, je ne croyais pas du tout que la masturbation était un “” péché mortel “” même si les bons religieux m’avait enseigner le contraire mais bon, c’était mon jeune temps et je n’ai jamais cru qu’un plaisir solitaire pouvait me condamner à l’enfer !!! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *