Petit précis de manipulation des masses sociales

Share

Déroulant mon fil Facebook de bon matin je suis tombé sur une vidéo inimaginable partagée par des gens de grande qualité intellectuelle dont je ne saurais remettre en cause l’intelligence. En tout état de cause, ils ne sont pas tombés dans le panneau d’une manipulation de l’image mais ont partagé, en toute connaissance de cause, cette vidéo devenue virale à la seule fin d’accroître le sentiment de peur des braves gens et donc leur haine et leur colère.

C’est pourtant simple :

D’abord vous prenez une vidéo qui date de plusieurs années (a priori 2014) ensuite vous manipulez la bande son en ajoutant des  “Allahu akbar !” pour bien cibler votre clientèle. Enfin vous la publier sur Facebook et Twitter le jour où des connards font brûler une voiture de police à Paris  …. Le tour est joué … Il s’agit de faire appel à l’émotionnel c’est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements… C’est l’une des « Dix Stratégies de Manipulation » médiatiques et politiques définies par le philosophe Noam Chomsky.

Il y a aussi la stratégie de la distraction, ou de diversion. Il s’agit de masquer les problèmes importants ou les grandes décisions politiques derrière un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. Chomsky la résume ainsi : Il convient de « garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser. » Ah oui, de la sécurité de la coupe d’Europe aux bus Macrons en passant par le voile islamique à l’université ou l’ouverture des grands magasins le dimanche… on ne manque pas de préoccupations essentielles !

Ma stratégie préférée demeure celle qui vise à créer des problèmes, puis à offrir des solutions …. Il s’agit du  «problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. C’est la stratégie du gouvernement Algérien qui a mené à l’éradication des forces politiques islamistes dans les années 90.

Rassurez vous je ne vais pas toutes les faire dans le détails car certaines parlent d’elles mêmes comme :

la stratégie de la dégradation mise en place en France la première fois par Jean-Pierre Raffarin (Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans).

La stratégie du différé qui vise à présenter une politique comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur (idéal pour la réforme des retraites). La stratégie de l’infantilisation, prioritairement utilisée dans le domaine de la publicité car  “Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans”

Vous pouvez aussi maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise :  ” La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures ” Franchement … qui a besoin de parler le grec, le latin ou même l’Allemand ?

Une fois que le public a grandi dans l’ignorance il faut l’encourager à se complaire dans la médiocrité afin qu’il trouve « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte… en un mot #hanouna !

Quand la bêtise ne suffit plus à endormir un peuple maltraité, apprenez à remplacer la révolte par la culpabilité.  Il faut que l’individu réalise (croit) qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Et oui il fallait faire de grandes Ecoles de la République plutôt que de se complaire dans une pauvre université … Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise ….

Pour réussir tout cela le mieux c’est la 10ème stratégie et aussi la plus importante : Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes Dans l’ancien temps il y avait les RG en France, la CIA aux Etats-Unis, la Stasi en Allemagne de l’Est … outils particulièrement efficaces mais aujourd’hui on a trouvé bien mieux. Plus besoin d’aller chercher l’information, ce sont les citoyens qui la livre eux mêmes, de manière souvent inconsciente mais avec un degré de précision que les agents du KGB n’auraient jamais oser fantasmer dans leurs rêves les plus cochons : Facebook, Twitter, Google, Microsoft et toutes vos chères cartes de fidélité ….

Bref, nous sommes manipulés quotidiennement par nos dirigeants. Les vrais bienheureux sont ceux qui ne le comprennent pas et les autres, comme vous, voient la matrice (sic) du monde démocratique se déliter sous leurs yeux et l’histoire inlassablement se répéter. Dans l’Allemagne des années 30, le nazisme s’est nourri de la crise économique, des politiques de rigueur imposées par la droite puis soutenues par la gauche démocratique qui ont provoquer la colère du peuple et la violence de l’extrême gauche. C’est ce cocktail qui permet à l’extrême droite de prendre le pouvoir. Alors ne nous y trompons pas, les extrêmes, de droite comme de gauche méprisent le peuple … ces deux faces de la même médaille cherchent simplement à détourner la saine colère du peuple à leur avantage espérant qu’au gré d’un énième malentendu, ils pourront se saisir du pouvoir … ils nous prennent pour des cons … allons nous leur donner raison?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *