Comment je suis, malgré vous, tombé sous le charme de Marseille, la série

Share

201605051042-fullElle était très attendue depuis des semaines, et ça n’a bien sûr pas été une surprise de la voir étrillée sur Twitter, le réseau social de la destruction permanente où le « bon mot » en 140 caractères est le must qui a remplacé la critique, construite et réfléchie, mais qui nécessite un tant soit peu de pensée, de vocabulaire et un tantinet plus que 140 caractères…

Alors certes, Marseille, la série de Netflix, c’ets un peu de vulgarité, des scènes d’actions, des tensions familiales à l’eau de rose et au désespoir de nombreux … on s’emmerde beaucoup moins en regardant ce soap français que la « géniale » House of Cards ou la très lente série de Canal + « Baron Noir ». Alors bien sur comme l’écrit un internaute (Nikolou du Sourn) la série est massacrée par la critique de nombreux magazine, journaux, journalistes, qui placent chaque année “Joséphine Ange gardien” au Panthéon de leur bonne conscience Moi je trouve que c’est plutôt bon signe !

Commençons par ce qui ne marche pas pour se mettre dans l’air du temps. «Marseille » ne sera pas la série du siècle et c’est une évidence ! Encore faut-il être un adorateur béat des séries à la française pour croire qu’il existe encore une place au panthéon de la télévision aux côtés de Game of Thrones, Downtown Abbey ou The Walking dead … « Marseille » est disons le directement « caricaturale ». Caricature de la ville de Marseille et de ses problèmes récurrents (la violence, le milieu…). Caricature de la vie politique en général, de son cynisme et de ses coups bas permanents au bénéfice non pas de la population, mais d’individus carriéristes.

Benoit Magimel face à Gérard Depardieu
Benoit Magimel face à Gérard Depardieu

Une fois que cela est dit on s’amuse un peu que des adorateurs de House of Cards puissent dénoncer le côté caricatural de Marseille … « House of Cards », la série où le chef de la majorité sénatoriale assassine sa maitresse journaliste puis un jeune député de son camps avant de remplacer le Vice-président, tendre un piège au Président le forçant à démissionner pour finalement prendre sa place …. Caricatural disiez-vous ? Bien sur ! C’est de la télévision !

En fait, le gros point noir de Marseille se résume en deux noms : Benoît Magimel qui surjoue diablement mal ses rôles de politique et de marseillais d’adoption et Géraldine Pailhas qui soit est excellente dans l’interprétation de la cruche au ton monocorde soit a planté son rôle.

Pour le reste Marseille, c’est l’histoire d’une confrontation entre deux hommes, un père et son fils spirituel. Un fils spirituel qui ne va pas tarder à trahir celui qui a été son mentor, son guide et son “sauveur” pendant plus de 20 ans. En votant contre un projet d’investissement immobilier qui tenait à cœur au maire sortant de la ville, Lucas Barrès trahit Robert Taro. Pourtant, son avenir était tout tracé : le crocodile vieillissant avait trouvé en lui son “homme de paille” comme il le dit dans la bande-annonce et avait toutes ses chances de remplacer le maire sortant. Mais parce que “le pouvoir ne se donne pas, il se prend“, l’ambitieux politicien va déterrer une histoire que le maire aurait préféré oublier.

Nassim Si Ahmed
Nassim Si Ahmed

Surtout, il se trouve que je connais un peu le monde politique et à ce titre « Marseille » n’est finalement pas si caricaturale que ça. Oui, la politique est un monde considérablement sexuel où le charme, la drague, la conquête sont des éléments essentiels (pas de commentaire sur la vie privée de François Hollande, sur les rumeurs touchant la vie privée de l’actuel maire de Marseille…) au même titre d’ailleurs que leurs pendant criminel qu’est le harcèlement (Baupin, DSK …).

Bref Marseille est une plongée en eaux troubles pleine de rebondissements, d’aventures qui tiennent le spectateur en haleine. Spectateurs qui ont d’ailleurs répondus présent avec 4,4 millions de téléspectateur devant TF1 le jour de la diffusion des deux premiers épisodes (pourtant loin d’être les meilleurs) . Sur Netflix, la série obtient la note de 4,5/5 attribuée par les abonnés … Et on les comprend car il y a autre chose à propos de Marseille … ça faisait bien longtemps qu’on avait pas vu un Gérard Depardieu aussi bon et juste ! Il est simplement excellent dans le rôle et à ses côtés il y a bien des pépites, à commencer par la belle et talentueuse Stéphane Caillard, l’envoutante Nadia Farès et le merveilleux Nassim Si Ahmed qui outre le titre de bogosse du mois télévisuel mérite pleinement qu’on lui tresse des lauriers pour un jeu tout en émotions !

Allez hop une petite galerie avec un surplus du chouchou !

1 thought on “Comment je suis, malgré vous, tombé sous le charme de Marseille, la série

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *