Coming out des sportifs, l’égalité en mouvement #rio2016

Share

Le mouvement pour le droit qu’à chacun d’être ce qui lui plait ou plus prosaïquement ce qu’il est avance doucement mais surement et les jeux de Rio en ont été une démonstration éclatante. Alors que dans la bonne société gay occidentale, par exemple dans les faubourgs parisiens ou sur le radical twitter, on vomit les grands événements sportifs à cause de leur caractère commercial mais on défile derrière des chars sponsorisés, on consomme gay de la boulangerie à l’agence de voyage et on s’excite tout seul à l’idée d’accueillir les “gay games” … donc, dans cette “bonne” société de l’entre soi, on ne semble pas réaliser qu’un événement comme les jeux de RIO fait mille fois plus pour l’égalité que tous les événements annuels de la “communauté”. Juste parce qu’à la face du monde, un héros olympique, le plus puissant de tous les sportifs peut non pas se déclarer gay (quel intérêt ?) mais juste vivre sa vie face au monde, en toute normalité justement parce que c’est normal !

 Isadora Cerullo
Isadora Cerullo

C’est par exemple l’une des images de ce début de Jeux olympiques, chargée d’émotion et sans doute vouée à la postérité. Un simple baiser de fiançailles donné par Isadora Cerullo, demie de mêlée des Brésiliennes en rugby à VII, à sa petite amie, Marjorie Enya, bénévole des JO. Pour la première fois aux Jeux, un couple de femmes a officialisé, en public, son union.

Beaucoup plus qu’un simple baiser pour un sport collectif où le coming out est toujours plus complique et dans un pays qui a légaliser le mariage gay en 2013 mais où 400 personnes sont victimes chaque années de crimes du fait de leur orientation sexuelle.

Ces jeux resteront dans l’histoire comme un tournant pour le droit à la visibilité, un tournant qui pourrait bien vite rendre totalement obsolète l’idée même de “gay games” et fort heureusement … En effet, jamais une olympiade n’a en effet compté autant d’athlètes LGBT hors du placard et visibles, à l’image du plongeur britannique multimédaillé Tom Daley, du nageur des Tonga, Amini Fonua, la lanceuse de disque allemande Nadine Müller ou le nageur finlandais Ari-Pekka Liukkonen.

Robert Dover, premier athlète olympique à faire son coming out en 1988
Robert Dover, premier athlète olympique à faire son coming out en 1988

Pour cette 31e édition des Jeux olympiques modernes, on compte 55 sportifs qui vivent ouvertement leur orientation sexuelle sur un total de 10 500 athlètes.

On en comptait un seul au jeux de Séoul en 1988, Robert Dover, 12 à Pékin 30 ans plus tard, 24 à Londres en 2012 et donc 55 en 2016 à Rio même si statistiquement on estime que ces 55 personnes ne représentent probablement que 10 % des athlètes réellement concernés …

VIDEO-JO-de-Rio-2016-elle-remporte-l-argent-et-une-demande-en-mariage-avec_reference (1)Alors bien sur vous allez me dire … quelle importance ? Est ce que les athlètes hétéros font leur coming out d’hétéros eux? alors pourquoi donc s’afficher, se déclarer, balancer sa vie privée à la face du monde? Déjà, vous vous trompez car les hétéros le font ! Ils présentent leurs petites copines à leur famille, leurs amis, leurs parents et même parfois à leur patron … les gays se cachent … Et même à Rio … les demandes en mariage ne sont pas le fait des homosexuels ou des lesiennes … par exemple, Médaille d’argent en plongeon, la Chinoise He Zi a été demandée en mariage par son compagnon, lui aussi plongeur, à la descente du podium. Visiblement tétanisée, la plongeuse a esquissé un sourire, essuyé une petite larme avant d’acquiescer timidement à la demande. Son futur mari, lui, n’a pas semblé beaucoup plus à l’aise.

Alors oui j’ai envie de rendre hommage à tous ces sportifs ces stars du sport qui sont les héros quotidiens de ces parents, amis, collègues qui sont aveugles et homophobes. La révélation de leur homosexualité est importante ne serait ce que pour immiscer, l’espace d’un instant, un doute salutaire dans l’esprit éteint de ceux qui ont l’amour à géométrie variable.

 

 

 

 

 

 

 

 

5 thoughts on “Coming out des sportifs, l’égalité en mouvement #rio2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *