Sense8 : pourquoi nous sommes inconsolables

Share

Certaines séries sont emblématiques de leur génération. Elles parlent du monde dans lequel nous vivons mieux que n’importe quel sociologue et Sense8 est l’une de ces séries. Elle nous parle  de l’empire culturel mondial, de ce qui nous rassemble au delà de ce qui nous divise et du lien incroyable qui unit les jeunes de tous les pays du monde.

Si vous prenez des jeunes gens de n’importe quel pays et que vous les réunissez dans une auberge de jeunesse londonienne vous découvrirez qu’ils partagent en général les mêmes goûts, les mêmes envies, la même musique, la mêmes outils de communication et qu’in fine la même passion du partage et de la fête. C’est cela Sense8 !

Au travers d’une histoire extrêmement chorale, dans le fond comme dans la forme, huit anonymes, habitant dans huit villes à travers le monde : un flic de Chicago, une DJette isalandaise de Londres, un acteur mexicain, une Indienne qui travaille dans l’industrie pharmaceutique, un voleur de Berlin, un conducteur de bus Nigérian, une ancienne hackeuse de San Francisco, et une Sud Coréenne, fille d’un puissant patron voient leurs vies bouleversées. Ils vont progressivement réaliser qu’ils sont connectés, qu’ils peuvent littéralement se mêler les uns aux autres et échanger leurs talents respectifs.

C’est le monde entier, l’humanité dans toute sa diversité que les auteurs nous offrent sur un plateau.

Sense8

La série est la création des soeurs Wachowski, créatrices notamment de V pour Vendetta et surtout de la trilogie Matrix. Le fantasme de connexion qui court dans toute leur œuvre est ici porté à son comble avec la révélation d’une nouvelle fratrie pour Homo Sapiens : Homo sensorium. On croyait que Sapiens avait supprimé toutes les autres espèces du genre humain (erectus, néandertal, habilis …) La série elle fait apparaître une espèce qui a réussi à se cacher pour se préserver de notre côté serial killer : le sensorium. Ces derniers peuvent communiquer entre eux “virtuellement” et accéder aux compétences et  connaissances des autres membres du groupe comme par exemple en utilisant la maîtrise de l’un ou les connaissances informatiques de l’autre… Bienvenue chez les Wachowski, dans une série qui touchera aussi aux questions de genre, d’identité, de politique… Bienvenue dans le monde rêvé d’une génération ouverte et progressiste mondiale.

Accueillie mollement par la critique, Sense8 s’est imposée comme un phénomène sur Netflix. 

La série a moins de téléspectateurs que Modern Familly mais elle est le symbole d’une “télévision” qui se hisse au niveau de la qualité cinématographique et d’un réseau “Netflix” capable de faire bouger les lignes de la consommation de contenus en proposant à ses abonnés (dont votre serviteur) des contenus de qualité inégalée. L’épisode cliffhanger de Noel produit comme en dehors des deux saisons mais comme apéritif de 2h pour les fans aura certainement marqué bien des esprits faisant de Sense8 un succès considérable pour Netflix.

Un succès d’image difficilement explicable financièrement. Avec des séries comme The Get Down et Sense8, Netflix a fait le pari osé de conquérir le cœur de la jeunesse pour garantir la fidélité de son compte PayPal. Mais voilà, après l’excellent Marco Polo annulé au bout de deux saisons pour cause de coût exorbitant, après The Get Down annulé pour cause d’emploi du temps surchargé de Baz Luhrmann … c’est au tour de Sense8 de passer à la trappe pour raisons financières. Ce qui est cette fois bien plus scandaleux c’est que la série prévue pour 5 saisons n’aura même pas eu la chance de boucler en quelques épisodes son histoire comme ce fut le cas pour The Get Down. Elle s’achève sur un dernier épisode en forme de cliffhanger assez énorme et donc par définition frustrant.

Mais voilà, le monde est ainsi fait que Netflix ne peut se contenter de succès d’estime autour d’une horde de fans désespérés. L’entreprise est d’abord là pour gagner de l’argent et chaque épisode de Sense8 coûtait 9 millions de dollars à produire soit juste 1 million de moins de Game of Thrones et quand même 2 millions de moins que The Get Down … Face à ces shows dantesques des séries comme  13 Reasons Why, au succès pourtant mondial ne coutent presque rien à produire.

Le dernier espoir des fans en deuil est peut être qu’une grande chaine du cable comme HBO rachète les droits et se lance dans l’aventure ou que la pétition que j’ai signé comme 400 000 autres personnes à cette heure fasse changer d’avis Netflix … mais cela est tellement improbable qu’il semble plus réaliste d’inscrire Sense8 dans la trop longue suite de séries dont la mort prématurée nous laisse sans voix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *